HOME
RETOUR
Archives
Faits
Photo
Batailles
Résumé
Liens
.
CHRONOLGIE DE L'ARMEE DU CUMBERLAND
DATE
EVENEMENTS
28 mai 61 Après Ft. Sumter Robert Anderson devient commandant du département du Kentucky le 28 mai (changé en Cumberland le 15 août) jusqu'au 8 oct. 1861.  Porte George H. Thomas au Kentucky. On était déjà au courant.
15 sept. 61 Anderson confie á Thomas le commandement du Camp Dick Robinson - le premier camp d'entraînement de base moderne du pays.
8 oct. 61 Réorganisation de l'Armée du Cumberland sous William T. Sherman. Pris de panique, il arrête au dernier moment  l'avance de Thomas vers l'East Tennessee. Des représailles contre les Unionistes de la région suivent.
9 nov. 61 Réorganisation sous le nom d'Army of the Ohio par le général Don Carlos Buell.
19 jan. 62 Bataille de Mill Springs, Ky. Thomas bat George B. Crittenden. La première victoire importante de l'Union. Sur le théâtre de l'Ouest les Confédérés perdent leur point d'appui à droit.
24 fév. 62 Buell occupe la ville clés de Nashville, Tenn. Les Confédérés n'y entreront plus. 
6 avril 62 Buell arrive à  Shiloh  le soir du 1° jour, voit un chaos qu'il n'a jamais vu. D'abord Grant est content de son arrivée. Le jour suivant les troupes fraiches de Buell jouent un rôle déterminant. Ensuite Grant est moins content de l'apport de Buell, et ne l'excusera jamais de l'embarras qu'il lui a causé.
29 avril -
  10 juin 62
Buell et Thomas participent à la démonstration de Halleck de sa façon lente et sûre de mener une campagne. Peu de pertes. Beauregard abandonne Corinth sans bataille, s'échappe, mais la ligne de chemin de fer entre la Virginie et Memphis, Tenn. est coupée, ce qui fait beaucoup de mal. Halleck protège Grant pendant quelques semaines des attaques du public, offensé par les pertes à Shiloh. 
10 juin 62 Thomas renonce au commandement des troupes de Grant et demande que 
l'on lui les restitue. Il semble que Grant n'apprécie pas le geste. 
14-17 sept. 62  A Munfordville, Ky Wilder retard pendant 3 jours l'armée beaucoup plus forte de Buckner,  en route pour renforcer Bragg. Comme Sherman l'a dit le 25 nov. 1863: "Time is everything" (le temps est tout).
23 sept. 62 Bragg menace Louisville, et Halleck veut croire que Buell est trop lent. Thomas refuse l'ordre de le remplacer, et à Washington on s'étonne.
8 oct. 62 Bataille de Perryville, Ky. Bragg a moins d'hommes, il tente alors une attaque préventive contre une aile isolée de l'armée de Buell, mais l'aile tient. Le résultat est plutôt match nul, et Braag se retire vers l'East Tennessee. Kentucky reste désormais sous le contrôle de l'Union.
24 oct. 62 Création du 2° Département du Cumberland.
30 oct. 62 William S. Rosecrans, vainqueur de Iuka et Corinth II, devient commandant de l'Armée du Cumberland.
24 nov. 62 -
   10 mai 63
Sous la pression de Halleck et de quelques politiciens interessés, une enquête militaire se penche sur la conduite de la guerre de Buell avant et pendant la bataille de Perryville. Les accusateurs restent anonymes, on n'arrive pas à un verdict clair, et les résultats ne sont pas publiés, mais la carrière militaire de Buell est finie. 
31 déc. 62 -
  2 jan. 63
Bataille de Murfreesboro, Tenn. Bragg attaque, Thomas responsable pour le centre (devient l'angle) qui ne cède pas. Rosecrans dispose ses forces habilement. Grandes pertes des deux cotés. Certains généraux de Bragg font ce qu'ils veulent. Match plutôt nul, mais Bragg se retire vers le sud et s'établit à Tullahoma pour l'hiver. 
22 juin - 
   29 juin 63
Rosecrans ouvre la campagne de Tullahoma (un joyau de tactique militaire hélas peu apprécié) avec un feinte simulée sur le gauche pour rejeter l'attention des Confédérés sur une véritable feinte sur le droit contre Shelbyville. Ensuite se déroule l'attaque principale vers le centre-droit, et ça marche!
24 juin 63  La brigade d'infanterie montée de Wilder, équipée avec le nouveau fusil à tir rapide de Spencer, s'assure pour l'infanterie de Thomas du petit col Hoover's Gap. Hardee est surpris, se trouve flanqué par une force qui semble être l'armée entiére de Rosecrans, et se retire à Tullahoma sans ordres.
29 juin 63 La ligne de Bragg en désordre, les généraux Polk et Hardee conseillent à Bragg la retraite à Chattanooga. Pour le prix de 500 pertes l'Union s'avance de 160 km.
29 août 63 Rosecrans franchit le Tennessee sous Chattanooga.
8 sept. 63 Thomas occupe Stevens' und Cooper's Gaps sur Lookout Mountain. Pris de flanc, Bragg cède Chattanooga, se retire au nord de la Géorgie et attend. Presque aucune perte.
10-11 sept. 63 Thomas évente la mèche à McLemore's Cove. Des unionistes locales l'avertissent que le gros de l'armée de Bragg se tient aux aguets à peu de km. Avant que le piège ne puisse se refermer, les 2 divisions exposées de Thomas se sauvent.
19-20 sept. 63 La bataille de Chickamauga. La droit de l'Union se disloque dans la matinée du 2° jour. Wilder est partout et pourrait arrêter l'avance Confédérée, mais Dana détache la brigade entière comme garde du corps pour le protéger jusqu'à Chattanooga. Negley se retire avec toute l'artillerie. Thomas reste avec 25.000, résiste pendant le reste de la journée à l'attaque de 60.000 sudistes. Pour cela on le nomme ensuite le "Rock of Chickamauga." Des pertes énormes  des 2 cotés. Bragg commence le siège de Chattanooga
19 oct. 63 George H. Thomas assume commandement de l'Armée du Cumberland.
23 oct. 63 Grant arrive à Chattanooga. Selon des mauvaises langues Thomas se comporte mal.
27 oct. 63 Pendant une action nocturne Hazen s'empare de Browns Ferry (un passage de bac sous Chattanooga). Bragg commande à Longstreet d'intervenir, mais il n'y fait rien. Rien.
28 oct. 63 Hooker arrive dans la vallée de Lookout Mountain. Le ravitaillement de Chattanooga est assuré, le siège est fini.
29 oct. 63 Longstreet est chargé de prendre "toutes les forces nécessaires" et de déloger Hooker de la vallée. Au lieu de cela il laisse seulement attaquer dans la nuit l'arrière-garde de Hooker à Wauhatchie par une seule division. Aucun résultat. Hooker reste, le flanc gauche de Bragg est miné.
5 nov. 63 Davis envoie Longstreet à Knoxville pour déloger Burnside et peut-être détourner des soldats fédéraaux de Chattanooga. Les 18.000 soldats manquent ensuite à Bragg, Longstreet pourtant beaucoup moins. 
15-16 nov. 63 Sherman reste 2 jours à Chattanooga, fait des reconnaissances pour se familiariser avec Missionary Ridge, mais il pense à autre chose. Les détails du terrain l'intéressent peu.
23 nov. 63 Premier jour de la bataille de Chattanooga. Grant ordonne à Thomas de faire des reconnaissances, mais Thomas saisit l'occasion pour s'emparer de presque toute la vallée de Chattanooga. Grant et Thomas s'établissent sur le petit promontoire de Orchard Knob devant Missionary Ridge. Grant se sent contourné. Thomas est calme et tient bons les rênes. Plus tard Grant se vengera.
24 nov. 63 Hooker prend Lookout Mountain. Les défenseurs sont en minorité et mal commandés, mais le travail est dûr quand même. De l'autre coté, Sherman avec 6 divisions, occupe la rive sud du Tennesesee en face de l'extrémité nord de Missionary Ridge. Il s'arrête trop vite et le plan de bataille de Grant commence à tomber en morceaux.
25 nov. 63 Les 6 divisions de Sherman se font bloquer par les 1 1/2 divisions de Cleburne. Le plan de la bataille de Grant est à l'eau. Avec 2 ½ divisions Hooker attaque le flanc gauche de Bragg par le sud et par derrière, il y sème une première panique. Les 4 divisions restantes à Thomas s'élancent contre le sommet et percent. Le plan de bataille de Thomas fonctionne. Ensuite Sheridan dirige la poursuite dans l'obscurité, et ses hommes tombent dans une embuscade. Grant est impressionné quand même.
27 nov. 63 Hooker tombe dans une embuscade à Ringgold pendant la poursuite de l'arrière-garde de Bragg sous Cleburne. Il prend une leçon. Grant ne s'impressionne pas ce jour-là.
27 déc. 63 Joseph E. Johnston remplace Bragg comme commandant de l'Army of Tennessee. Il organise l'exécution en masse de ses propres soldats la plus grande dans l'histoire des Etats Unis.
Jan.- avril 64 Thomas gère le Tennessee et y commence toute de suite la reconstruction. Accumule les provisions pour la prochaine campagne vers Atlanta. Grant et Sherman se permettent un congé, Thomas reste à son poste. 
12 mars 64 Grant devient général 5-étoiles et commandant suprême des forces armées fédérales. Comme récompense pour ses bonnes prestations Sherman succède à Grant au commandement de l'Ouest. Thomas lui est donc subordonné. Le fait que le frère de  Sherman est sénateur à Washington y contribue quelque chose!
7 mai 64 A Dalton, Ga. Sherman commence la campagne pour prendre Atlanta. Thomas tient le centre avec son armée de 60.000 hommes. Aux ailes avec 2 armées plus petites se trouvent McPherson et Schofield. L'avantage numérique de Sherman sur Johnston est de 2 contre 1. Thomas fera le travail de l'état majeur pour le groupe entier. Il propose un mouvement de flanc avec son armée autour de Johnston en passant par Snake Creek Gap, un petit col non défendu à 25 km au sud de Dalton. Sherman modifie le plan et y envoie seulement McPherson avec 25.000 hommes. Cela pouvait suffir, mais Mcpherson perde son élan. Il passe le col sans opposition et se trouve derrière Johnston à quelques km du chemin de fer, mais il se laisse décourager par moins de 4000 défenseurs. Il retourne sur ses pas, attend des renforts qui arrivent, mais trop tard. Johnston se sauve vers les fortifications de Resacca, Ga.
13-16 mai 64 Johnston évite des autres tentatives pour l'envelopper et se retire derrière les fortifications devant Kennesaw Mountain.
27 mai 64 Après des semaines de la pluie incessante sans aucun progrès, Sherman perd patience ordonne une attaque frontale contre les fortifications devant Kennesaw Mountain. Il veut montrer à Johnston qu'un Sherman est capable de faire autre chose qu'attaquer de flanc. Il le démontre de fait, sans percer pourtant la ligne Confédérée. Des grandes pertes Fédérales. Ensuite Sherman recommance avec un mouvement de flanc,  mais avec 1000 hommes de moins, et Johnston se retire derrière la Chattahoochie.
4 -9 juillet 64 Au Chattahoochie Sherman flanque Johnston qui se retire à Atlanta. Le siège commence.
17 juillet 64 La correspondance privée de Hood avec Davis porte ses fruits. Hood remplace Johnston.
20 juillet 64 A l'occasion de sa première sortie à Peachtree Creek Hood attaque justement Thomas. Hood n'a rien appris. Il prend une autre leçon dans l'emploi de l'artillerie de la part de son ancien professeur qui le repousse et lui inflige de grandes pertes, parmi lesquels des cadets et des vieillards. Hooker travaille bien ce jour là. 
22 juillet 64 A l'occasion de sa 2° sortie (bataille de Atlanta) Hood attaque l'armée plus petite de Mcpherson, il se fait repousser de nouvau avec des grandes pertes. McPherson tombe.
28 juillet 64 Bataille de Ezra Church  (la 3° sortie de Hood). Encore une fois une attaque contre une portion des forces dispersées de Sherman est repoussée. 
31 août  -
  1 sept. 64
La bataille peu animée de Jonesboro au sud de Atlanta. Sherman refuse la proposition de Thomas d'éliminer les 2 divisions de Hardee qui s'échappe. La dernière ligne de chemin de fer desservant Atlanta est coupée. Hood abandonne Atlanta. 
2 sept. 64 Slocum fait son entrée à Atlanta. Sherman envoie un télégramme à Lincoln. Les cloches sonnent partout dans le Nord. Sherman occupe la ville et laisse Hood partir tranquillement.
Sept. 64 Forrest menace le Tennessee tandis que Hood menace les communications de Sherman avec Chattanooga. Sherman envoie Thomas à la poursuite de Forrest tandis que lui-même poursuit Hood presque jusqu'à Chattanooga, inutilement. 
3 oct. 64  Thomas arrive à Nashville, Tenn. Commence à "faire sortir du sol" une nouvelle armée.
4 Sherman renonce à Hood, divise ses forces, prend la meilleure 
partie avec lui et donne le reste à Thomas
26 oct. 64 Sherman renonce à Hood et divise ses forces. Il  prend la meilleure partie avec lui et donne le reste à Thomas. 
12 nov. 64 Sherman coupe sa communication télégraphique avec Chattanooga et commence sa "promenade vers la mer". Petersburg et Andersonville peuvent attendre. Entretemps Hood entre au Tennessee avec un rythme de marche 6 fois plus rapide que celui de Sherman, mais il faut admettre que les troupes de Sherman s'occupe de beaucoup de choses. Aussitôt que le but de Hood se révèle Thomas concentre ses forces devant Nashville.
28 nov. 64 A Columbia, Tenn., Schofield ignore l'ordre directe de Thomas de se rétirer, il insiste un peu trop avec ses 20.000 soldats, croyant peut-être qu'il soit capable de battre Hood tout seul. Hood franchit le fleuve Duck et se place entre Schofield et Nashville. Hood se voit égaliser les exploits de Robert E. Lee. Aveuglement des deux cotés. 
29 nov. 64 A Spring Hill dans la nuit Schofield défile devant l'armée de Hood pendant que celui-ci dort. On tente, sans succès, de le réveiller pour l'avertir et recevoir ses ordres. Le matin Hood se fâche énormément avec ses généraux, mais pas tellement avec lui-même. 
30 nov. 64 Schofield se fortifie devant Franklin et prépare sa retraite vers Nashville distante de 25 km. Cet après-midi Hood veut renforcer le moral de son armée et la laisse attaquer frontalement pendant 6 heures. De la folie absolue. Hood perds ¼ de son armée, dont 6 généraux. Schofield s'échappe.
1 déc. 64 Hood arrive devant le bastion de Nashville et se décide pour le discrétion. Attend un peu pour voir ce qui pourrait arriver. Est toujours cet écolier un peu lent. 2 semaines s'écoulent pendant que Thomas met au point la machine qui va définitivement disperser l'armée de Hood.
2 déc. 64 Grant, avec le soutien de Schofield qui espère remplacer Thomas, commence sa campagne télégraphique pour contraindre Thomas à entreprendre une action quelconque contre Hood. Grant ne veut pas que Thomas gagne une autre grande victoire. Grant ne se préoccupe pas trop des pertes que Thomas pourrait subir. Le mieux serait que Thomas démissionne. Grant préfère que Stanton ou Lincoln prennent cette décision, mais eux ne se prêtent pas au jeu. Grant est en train de se mettre en route vers Nashville pour sauver sa situation quand les télégrammes commencent à arriver. Thomas ha initié la battue. Stanton exulte. Grant renonce au voyage et commence toute de suite à remodeler l'histoire de la bataille. 
15-16 déc. 64 Bataille de Nashville. Le premier jour, des troupes noires sur la gauche Fédérale tiennent ferme le corps des vétérans éprouvés de Cheatham, pendant que le reste de l'armée de Thomas attaquent l'autre flanc. Le 2° jour 9.000 hommes de la cavalerie de Wilson, équipés du fusil à tir rapide Spencer, contourne le flanc gauche de Hood, mettent pied à terre, et attaquent Hood par derrière pendant que d'autres Fédérales attaquent de front. L'armée de Hood se désagrége. Pendant un mois entier Thomas en poursuit les débris. Pour l'Armée de Tennesse la guerre est finie. Sam Watkins retourne à la maison et écrit un livre qui devient fameux.
22 mars - 
   22 avril 65
Wilson mène le grand raid de cavalerie vers Selma, Ala. Finalement Forrest perd à son propre jeu.
10 mai 65 Wilson, guidé par le service secret de Thomas, prend Jefferson Davis au cours de sa fuite.
24 mai 65 Pendant la Grande Revue, les troupes de Thomas sont les dernières à défiler devant le Président Johnson. Quand Thomas voit passer pour la dernière fois son 14° corps, il dit: "Ses hommes m'ont fait ce que je suis." L'Armée du Cumberland entre dans l'histoire.